le blog du club fwb
Par 
FWB
, le 
11 Mai 2020
Stratégies de paris

L’analyse des paris « les deux équipes marquent » en football

Le pourcentage de matchs au cours desquels les deux équipes marquent est globalement de 50%. Découvrez dans cet article si vous avez réellement autant de chances de gagner un pari de ce type que de gagner à un pile ou face.

Que signifie un pari « les deux équipes marquent » en football ?

Un pari “les deux équipes marquent” (ou both teams to score en anglais”) porte sur le fait que les deux équipes vont marquer au moins un but au cours d’une période donnée. Les paris peuvent porter sur le match en entier, sur la première mi-temps ou bien le seconde mi-temps.

Il est possible de parier “Oui”, les deux équipes vont marquer (pour l’exemple nous allons prendre un pari placé sur le match entier) ce qui signifie que si le score du match au coup de sifflet final est de 1-2, 3-1, 2-2, … votre pari sera gagnant. A l’inverse votre pari sera perdant si une au moins une équipe ne parvient pas à inscrire de but au cours de la rencontre (0-1, 3-0, 0-0).

Il est également possible de parier sur “Non”, les deux équipes ne marqueront pas au cours du match. Dans ce cas, votre pari sera gagnant si une ou les deux équipes ne parviennent pas à faire trembler les filets dans la temps réglementaire, car dans la plupart des cas, les éventuelles prolongations ne sont pas prises en compte dans ce type de pari.

Les statistiques des paris « les deux équipes marquent »

Pour avoir une idée du pourcentage de matchs au cours desquels les deux équipes marquent, nous allons regarder les statistiques des 7 championnats les mieux classés au coefficient UEFA au cours des 5 dernières saisons jouées jusqu’à leur terme (de la saison 2014-2015 à la saison 2018-2019) :


Tableau récapitulatif - Les 2 équipes marquent dans le match 7 plus grands championnats européens de football

À la vue du tableau ci-dessus, on peut se dire qu’il apparaît difficile de parier sur « les deux équipes marquent » au cours d’un match puisque si on met “de côté” le championnat russe, on s'aperçoit que les moyennes de matchs au cours desquels les deux équipes ont marqué se situe entre 47,3% et 54,6%.

Si les moyennes tournent en effet autour des 50%, il existe néanmoins de grandes différences entre les équipes d’un même championnat. Pour illustrer ce propos, nous allons nous intéresser à la saison 2018-2019 du championnat de première division portugaise.


Tableau nombre de matchsoù les 2 équipes marquent dans le championnat portugais de football
* BTS = Les deux équipes ont marqué (Both Teams Scored)


Grâce au tableau ci-dessus, on peut s'apercevoir que si la moyenne de matchs au cours desquels les deux équipes sur la saison est de 47,1% (environ 50%) , il existe en revanche de grande disparités en fonction des équipes puisque sur l'ensemble des matchs disputés par Rio Ave au cours de la saison, 25 matchs sur les 34 disputés se sont soldés par au moins un but des deux équipes. A l’inverse seulement 26% des matchs disputés par Maritimo sur cette même période ont donné lieu à au moins un but marqué par chaque équipe au cours des rencontres.


En regardant un peu plus en détail les statistiques de chaque équipe on peut s’apercevoir qu’en fonction du lieu des rencontres (domicile ou extérieur) le nombre de matchs au cours desquels chaque équipe a marqué au moins un but peut être très différent. L’exemple le plus parlant est celui du club de Madère, le C.D. Nacional Madeira. En effet lors des 17 matchs disputés à domicile, seulement 2 se sont terminés par au moins un but des deux équipes (12%) quand 12 matchs s’étant déroulés à l’extérieur ont donné lieu à au moins un but marqué par le Nacional et un par l’adversaire. Quels sont les raisons qui peuvent expliquer un tel écart ? C’est ce que nous allons à présent essayer d’identifier.



Tableau nombre de matchsoù les 2 équipes marquent dans le championnat portugais de football Domicile/Extérieur


Les éléments à prendre en compte dans les paris « les deux équipes marquent »

Précédemment nous avons pu voir qu’en fonction du lieu où se déroule le match, certaines équipes ont davantage tendance à marquer et/ou concéder des buts. Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette différence. Plutôt que d’essayer simplement d’expliquer la différence qu’il peut y avoir entre les matchs disputés devant son public et en terrain “hostile” nous allons lister les différents paramètres qui nous paraissent important à prendre en compte lorsqu’on souhaite effectuer un pari « les deux équipes marquent ».


1. Le nombre de buts inscrits et concédés

Ce critère est une évidence. En effet le nombre de buts inscrits et concédés par un équipe peut donner de bonnes indications sur la probabilité que les deux équipes marquent au cour d’un match ou non. En revanche s’arrêter uniquement au nombre de buts par match n’est pas suffisant car dans certains cas ce nombre peut être élevé mais tous les buts sont inscrits par la même équipe (l’OL et le PSG en première division féminine par exemple).


2. Le nombre de matchs sans encaisser / marquer de buts

Ce paramètre est aussi important que le précédent voir davantage car il permet d’avoir une image plus précise du déroulement des matchs d’une équipe. Un ou deux matchs dans une saison se finissant sur 5-3 ou 4-2 par exemple peuvent venir gonfler la moyenne de buts inscrits et concédés par une équipe et venir fausser l’image qu’on a de l’équipe. Les matchs débridés ne rentrent pas en compte dans le nombre de matchs sans encaisser / marquer de buts. Ce critère permet aussi de mettre en lumière les potentielles forces et faiblesses d’une équipe. Un match entre deux équipes dont les défenses ressemblent davantage à des passoires qu’à des murs en béton armé a davantage de chances de se conclure par au moins un but de chaque équipe qu’un match qui oppose la meilleure défense à la pire attaque.


3. Les joueurs absents

Ce critère peut également avoir son importance. Si il est difficile de connaître les joueurs qui vont être absent d’un match de première division lituanienne, il est en revanche plus facile d’avoir des informations concernant les matchs de championnat majeurs. Ainsi, si vous apprenez que Sergio Ramos va être absent pour le prochain match du Real Madrid, il pourrait être intéressant de parier sur le fait que le Real Madrid va concéder un but. En effet, la saison dernière, sur les 28 matchs de Liga disputés par Ramos, 36% d’entre eux se sont terminés par un clean sheet pour le Real Madrid. Ce chiffre tombe à 20% en son absence. Ce raisonnement est également valable pour les attaquants absents. Ciro Immobile étant impliqué sur plus d’un but sur deux de la Lazio cette saison en Serie A, il est probable que son absence impacte les capacités de son équipe à marquer.


Les 3 éléments développés ci-dessus nous paraissent comme ceux ayant le plus d’impact pour les paris de type « les deux équipes marquent ». Ce ne sont pas pour autant les seuls qui existent. Ils peuvent vous aider à déterminer si le pari que vous vous apprêtez à placer est un value bet ou non car c’est bien cette notion qu’il convient d’identifier. Les cotes que vous pouvez espérer trouver sur les bookmakers ARJEL pour les paris « les deux équipes marquent » sur un match entier sont entre 1,4 et 2,4. Les cotes se situent entre 1,05 et 4 si vous décidez de faire ce type de pari sur une seule mi-temps.


Crédit image : Flickr / Eric Kilby

Vous pourriez aussi aimer
A PROPOS

Le blog Follow Win Betting est un espace de conseils en paris sportifs destinés à tous ceux souhaitant acquérir des connaissances dans ce domaine. Nous essayons de traiter des sujets qui répondent à vos besoins et vos envies en matière de pronostics et de paris sportifs.

ARTICLES FAVORIS